L’Épouse du MacKinnon

Couverture Auteur et titre Traducteur / Éditeur
epouse

Ancienne couverture mackinnon

amazona Tanya Anne Crosby, Oliver-Heber Books

L’Épouse du MacKinnon (tome 1 : Les Demoiselles des Highlands)

Traduction par Angélique Olivia Moreau. Révision par Gaelle Davis.

Tanya Anne Crosby est une des figures de la romance historique depuis de nombreuses années. Ayant publié best-seller sur best-seller, elle a récemment choisi de faire traduire sa première série écossaise dans plusieurs langues européennes… et le public est ravi.

Outre le dépaysement qu’offre ce voyage dans le temps et à travers des contrées où les hommes sont à l’image des paysages qui leur ont donné naissance, hostiles et à la beauté dangereuse, L’Épouse du MacKinnon est avant tout l’occasion de rencontrer des personnages imparfaits, portant le poids de la mort, du manque d’amour de leurs parents ou d’un terrible secret.

Quand son fils est enlevé sous les ordres du roi David de Scotia, qui voudrait unifier cette terre sous sa coupe et place l’enfant sous la tutelle d’un lord anglais, Iain MacKinnon décide de rendre la pareille à son ennemi et de kidnapper la fille de FitzSimon, Page. Mais lorsque Malcom lui est rendu et que FitzSimon refuse de reprendre sa fille, il fait le choix de prendre avec lui cette intrépide demoiselle qui n’a de cesse de vouloir s’échapper. Mais son cœur meurtri par le suicide de sa première épouse va être mis à mal durant le voyage de retour en terre scot. Et il ne sait toujours pas qui est le traître qui se cache parmi eux…

 

Ce premier tome de la série des Demoiselles des Highlands est une romance historique qui s’appuie fortement sur le contraste entre un ton résolument comique et dynamique, et les ténèbres qui entourent la naissance d’Iain ou les rapports de Page avec son père.

Les tomes de la série peuvent se lire séparément, mais ils se suivent chronologiquement et nous permettent ainsi de retrouver tous les personnages qui cohabitent sur cette terre de légendes.

 

presentation-angelique.olivia.moreau